Magazines de sciences humaines et sociales

S’exprimer, exprimer et expression en 2020 : Vers un périlleux écart entre gouvernants et gouvernés ?

Écrit par Alexis Polidore

« L’expression a des frontières. La pensée n’en a pas. » Cette citation est tirée de l’ouvrage L’Homme qui rit, écrit par Victor Hugo, publié pour la première fois en 1869. Par sa plume affinée, Victor Hugo pointe, avec vigueur, un problème de sa société : la raréfaction des moyens d’expression lors du Second Empire. L’expression est une notion centrale dans les sociétés humaines. Elle traduit nos revendications, nos craintes, nos préférences, par le biais de la parole, l’écriture. Elle permet ainsi de faire connaître à un autre individu nos goûts et dégoûts. Autrement dit, notre pensée profonde. En résumé, s’exprimer c’est s’individualiser en exposant sa pensée. Sans oublier, non plus, que l’expression peut-être aussi collective.
Victor Hugo semble donc déplorer des « freins » à l’expression à la fin du XIXe siècle.
Mais qu’en est-il aujourd’hui, en 2020, à l’orée du XXIe siècle ? Par quels moyens un
individu ou un groupe d’individus peuvent-ils s’exprimer de nos jours ? Avons-nous
davantage d

Si vous souhaitez lire le contenu de l'article dans son intégralité, soutenez-nous !

L'actualité de l'association