Magazine de sciences humaines et sociales

Charte d’éthique et de déontologie de l'Hu'Mag

Rédigée par Alexis Polidore et Alexis Vallée

Préambule :

La présente Charte a pour objet de rappeler les valeurs défendues par l’association Hu’Mag, dont découle ce magazine, et de définir les droits et les devoirs des membres de son équipe. Elle aura donc force obligatoire en cas de litige entre deux parties (rédacteurs, actionnaires, dirigeants), et sera approuvée par l’ensemble des intervenants. En cas de changement à la tête du groupe, elle s’imposera en termes identiques à leurs nouvelles directions que cela soit à la rédaction ou à la publication. 

Cette Charte est commune à l’ensemble des publications et sites du groupe Hu’Mag, et peut être complémentée par diverses chartes et accords adoptés. Ces textes seront rattachés à cette dernière en annexe. Toute modification apportée à cette Charte doit être approuvée par un vote, soumis à l’intégralité du Conseil d’Administration. Les modifications doivent être votées à l’unanimité pour être mise en place, avec un effet immédiat. Concernant l’ajout d’accords et de chartes complémentaires, ces derniers doivent être votés à la majorité, et soumis à au moins 60% de l’effectif du Conseil d’Administration.

La vocation des travaux du groupe Hu’Mag est de fournir, sur support papier et en ligne, une information et une critique de qualité, précise et vérifiée. Les rédacteurs doivent porter un regard critique sur des informations actuelles, tout en faisant écho à leurs spécialités disciplinaires. Le pluralisme des opinions, des disciplines et des données analysées sont trois principes essentiels que chaque membre doit respecter et défendre. 

Les rédacteurs doivent disposer des moyens nécessaires pour exercer rigoureusement leurs travaux, collecter et vérifier des informations tout en y apportant un regard critique, indépendamment de toute pression extérieure. Ils s’interdisent de facto toute manipulation et plagiat, ne relaient pas les rumeurs, évitent le sensationnalisme, les approximations et les préjugés. Ils doivent également éviter tout lien d’intérêt avec les acteurs des secteurs sur lesquels ils écrivent, et s’engagent à déclarer tout conflit d’intérêt.

Des principes déontologiques communs aux rédactions du groupe Hu’Mag seront rappelés en annexe de cette Charte, sans distinction de valeur et de force juridique avec son contenu.

L’indépendance éditoriale des travaux fournis par l’équipe de l’ Hu’Mag à l’égard de ses actionnaires, des pouvoirs publics, politiques, économiques, idéologiques et religieux est la condition nécessaire d’une information libre et de qualité. Aucun texte ne peut être imposé à l’un des rédacteurs de l’équipe. De même aucune orientation ne peut leur être dictée par une intervention ou une contrainte extérieure. 

Concernant les actionnaires du groupe, ils garantissent l’indépendance économique des publications, mais doivent se garder d’intervenir dans les choix éditoriaux et le traitement de l’information. 

La ligne éditoriale de chaque article, dans sa version papier ou en ligne, ne saurait être guidée ou influencée par les intérêts d’une tierce personne ou organisation. Les directeurs des pôles de rédaction sont les responsables éditoriaux de la ligne et du contenu de leur publication.

Au sein de chaque pôle du groupe Hu’Mag il existe un responsable de la rédaction qui devra vérifier les informations contenues dans les articles de son pôle. Il est secondé par un ou deux vice-responsables qui sont chargés d’expertiser la scientificité des propos tenus. En cas de litige le responsable du pôle doit être en capacité de le résoudre de manière interne. Dans le cas contraire, le comité d’éthique et de déontologie pourra intervenir. 

Un comité d’éthique et de déontologie, composé de deux individus, est chargé de veiller au respect de cette Charte, non seulement dans le magazine papier mais également sur le site internet. Dans le cadre d’un article en incohérence avec cette Charte ils ont le droit d’interdire sa publication, ou du moins de la suspendre jusqu’à ce que le bureau de rédaction et le pôle concerné aient trouvé une solution. 

Ils veilleront également à ce que soit observé certains principes contenus dans la Déclaration des devoirs et des droits des journalistes (Munich, 1971). Ils surveilleront également le contenu des articles afin que ces derniers ne transmettent pas des éléments incitant à la discrimination, à la haine d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison notamment de leurs opinions politiques, de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance vraie ou supposée à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, ou de leur orientation sexuelle.

Cette Charte sera publiée pour tout ou partie dans les différents supports de publication dès son entrée en vigueur et restera accessible en intégralité et à tout moment en ligne. 

Article n°1 : droits et devoirs des contributeurs : 

Les contributeurs du groupe Hu’Mag disposent de pouvoir que leur confère leur participation économique. A ce titre, ils veillent à la bonne marche économique du groupe et de ses publications, et donc peuvent donner leurs opinions par rapport à la stratégie commerciale de l’association et à ses axes de développement et de partenariat. Pour assurer l’indépendance financière et politique des écrits du groupe, et pour en garantir l’indépendance et la liberté d’expression, chacun s’engage au respect des valeurs et des principes définis dans le préambule. 

Les contributeurs proclament leur attachement à l’indépendance éditoriale des publications du groupe Hu’Mag. Ils s’engagent à respecter la présente Charte, ainsi que les potentiels accords et chartes annexes. Tout nouveau contributeur, majoritaire ou minoritaire, devra prendre le même engagement. Le trésorier du groupe Hu’Mag s’engage à maintenir le contact avec les actionnaires, afin de leur transmettre les différentes avancées et publications. Il s’engage également à enregistrer les mouvements ou souscriptions des contributeurs.

Les contributeurs, et, ou leurs représentants ne prennent pas part aux choix éditoriaux. Ils n’assistent aux conférences de rédaction que sur invitation de la direction de l’association, mais n’y interviennent pas. Ils s’interdisent en outre de commander un article et de donner des instructions pour modifier un article ou empêcher sa publication.

Article n°2 : les modalités de la gouvernance :

L’administration du magazine se décompose en plusieurs pôles avec à sa tête une présidence et une vice-présidence. Un responsable de rédaction est nommé à la direction de chaque pôle et est secondé par un ou deux vice-responsables. En cas de vacance à un poste, la direction de l’association prend de facto la direction du pôle. Cette organisation travaillera en lien avec les membres de l’association Hu’Mag, et plus particulièrement son bureau de rédaction. 

La présidence et la vice-présidence sont chargées de veiller à la bonne entente entre les différents pôles, aux délais de publication et aux contenus du magazine. En cas de litige, ils se portent garant de la responsabilité du magazine.

Le bureau de rédaction de l’association Hu’Mag s’engage à soutenir le magazine. La présidence de l’association s’engage à publier certains contenus du magazine papier sur le site en ligne. Elle a pour rôle de coordonner la transmission des informations entre ses différents supports. La secrétaire de l’association a pour rôle de faciliter les échanges entre les différents organes, de classifier et de maintenir à jour les données administratives du groupe, et à se faire le porte-parole de la direction en cas de problème interne. Elle s’engage également à instaurer des réunions éditoriales mensuelles, voire hebdomadaires selon les disponibilités. La trésorerie s’engage à tenir les comptes du magazine, en supervisant les différentes rentrées et sorties financières. Elle détient le pouvoir économique dans le cadre des publications. Elle est également l’intermédiaire entre la présidence du groupe et les réseaux banquiers. 

Article n°3 : droits et devoirs des rédacteurs :

Préambule : 

Les consignes suivantes s’appuient sur la déclaration des devoirs et des droits des journalistes, adoptée en 1971 à Munich. 

Le droit à l’information, la liberté d’expression et la possibilité d’émettre une opinion sont les libertés fondamentales de tout être humain.

De ce droit public à connaître les faits et les opinions procède l’ensemble des devoirs et des droits des rédacteurs du magazine Hu’Mag, magazine de sciences humaines et sociales. 

Les missions d’information et de critique qui animent les rédacteurs de l’Hu’Mag, magazine de sciences humaines et sociales, impliquent nécessairement des limites que chaque auteur se doit se respecter.

De même, ces devoirs s’accompagnent de droits. Chaque rédacteur de l’Hu’Mag, magazine de sciences humaines et sociales, doit pouvoir composer dans des conditions d’indépendance, tout en respectant l’opinion d’autrui.

Article n°3-1 : déclaration des devoirs des rédacteurs :

Les devoirs essentiels du rédacteur, dans la recherche, la rédaction et la critique des faits d’actualité sont : 

1-/ Respecter la vérité et critiquer les faits d’actualité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit que le public a de connaître la vérité et disposer d’une expertise critique. 

2-/ Défendre la liberté de l’information, du commentaire et de la critique.

3-/ Transmettre et commenter des informations dont l’origine est connue, et vérifiée par le directeur de pôle concerné. Donner cette origine au lecteur si cela est nécessaire, et si cela n’entre pas en contradiction avec le respect de la vie privée d’autrui. Ne pas supprimer volontairement ou involontairement des informations essentielles, et ne pas altérer des textes, des documents, ou des connaissances.

4-/ Ne pas utiliser des méthodes déloyales ou illégales pour obtenir des informations ou des documents.

5-/ S’obliger à respecter la vie privée des individus. 

6-/ Corriger toute information rédigée ou publiée si elle s’avère inexacte.

7-/ Respecter la confidentialité des sources si elles ne désirent pas être citées dans les écrits publiés.

8-/ S’interdire le plagiat, la calomnie, la diffamation et les accusations sans fondement. L’esprit défendu par ce magazine est de transmettre des critiques précises, visant à interroger notre environnement, et non des jugements partiaux.  De même, chaque rédacteur s’interdit d’inciter à la violence, envers un ou des individus, ou de promouvoir des courants, et des idées, négationnistes, racistes, homophobes, antisémites, xénophobes, sexistes.

9-/ Accompagner ses travaux par une courte bibliographie, de deux à quatre ouvrages, pour que le lecteur puisse approfondir le sujet par lui-même.

10-/ Refuser toute pression et n’accepter de directive rédactionnelle que des responsables de rédaction de l’Hu’Mag, magazine de sciences humaines et sociales. 

Article n°3-2 : déclaration des droits :

Les droits essentiels du rédacteur, dans la recherche, la rédaction et la critique des faits d’actualité, sont : 

1-/ Les rédacteurs du groupe Hu’Mag, magazine de sciences humaines et sociales, revendiquent un libre accès total à toutes les sources d’information et le droit de commenter et de critiquer tous les faits qui conditionnent la vie publique.

Dans ce cas, le secret de certaines affaires publiques ou privées ne peut empêcher la rédaction de quelconque article, à moins que les motifs ne soient clairement exprimés.

2-/ Les rédacteurs du groupe Hu’Mag, magazine de sciences humaines et sociales, revendiquent leur droit à la liberté d’expression. Par conséquent, ils ont le droit de donner leur opinion au sein de leur écrit, tant que ce dernier est scientifiquement justifié, et ne suscite pas de haine envers un individu ou un groupe d’individus particulier. 

3-/ Les rédacteurs du groupe Hu’Mag, magazine de sciences humaines et sociales, revendiquent leur droit de disposer d’une opinion. De facto, ils ne peuvent être forcé à donner une opinion qui serait contraire à leurs convictions et à leur conscience.

4-/ Les rédacteurs du groupe Hu’Mag, magazine de sciences humaines et sociales, revendiquent un accès aux informations concernant la vie associative. Ainsi, les directeurs de pôle doivent transmettre à leurs rédacteurs toute nouvelle mesure, administrative, méthodologique, ou déontologique les concernant. 

Les rédacteurs doivent être présents, physiquement ou par le biais d’un logiciel informatique, lors des réunions de leur pôle où sont choisis leur sujet de rédaction. Ce n’est que par ce moyen qu’ils pourront faire savoir leur accord ou leur désaccord avec les thèmes sélectionnés par le Conseil d’Administration. 

5-/ Les rédacteurs peuvent accepter ou s’opposer aux nouvelles mesures concernant le magazine, en s’adressant à leur directeur de pôle ou au secrétariat de l’association Hu’Mag, magazine de sciences humaines et sociales. Ils ont également le droit de donner leur opinion quant aux choix éditoriaux. 

ANNEXES

Amendement n°1 : concernant les catégories de contributeurs ………………………… p. 10-11.

Amendement n°2 : concernant la structuration de l’association ………………………… p. 12-14.

Amendement n°3 : concernant la fonction du chargé(e) de la communication …………. p. 15-16.

Amendement n°4 : concernant les modalités d’adhésion ………………………………. p. 17-18.

Amendement n°1 

Rédigé le 04 novembre 2020.

Rédigé par Alexis Polidore, dont la fonction au sein de l’association est la suivante : président.

Voté par le Conseil d’Administration le 10 novembre 2020.

Rentré en vigueur le 10 novembre 2020.

– – – – – – – – – –

Article amendé : 

Article n°1 : droits et devoirs des contributeurs, page 4.

Premier paragraphe

À ajouter à la suite du premier alinéa :

« Les contributeurs doivent être divisés en trois principales catégories, dont chacune dispose de droits et de devoirs. 

  • Les contributeurs privés : il peut s’agir d’entreprises d’ordre privé, ou d’individus, désirant soutenir financièrement la vie associative en participant à ses coûts de fonctionnement. Ces subventions prennent la forme de dons manuels, ou en nature, qui sont déductibles de leurs impôts. Ces derniers ont accès à toute nouvelle mesure concernant l’association et la publication du magazine. Ils ont également le droit de donner leur opinion par rapport à la ligne éditoriale des magazines en s’adressant au secrétariat de l’association Hu’Mag Magazine de Sciences Humaines et Sociales. Cependant, ces derniers ont interdiction d’user de leur poids économique sur les rédacteurs du groupe, pour quelconque motif.
  • Les contributeurs publics : il s’agit de structures publiques, désirant soutenir financièrement la vie associative en participant à ses coûts de fonctionnement. Ces subventions prennent la forme de partenariats officiels, signés par les autorités des structures d’une part, et la présidence de l’association d’autre part. Étant donné le caractère officiel de ces accords, les partenaires publics pourront faire valoir un droit de regard sur les publications de l’association. Ce droit de regard est accordé par la présidence de l’association, par le biais de dérogation limitée à un magazine. 
  • Les contributeurs intellectuels : il s’agit de figures intellectuelles renommées, ou de représentants de structures intellectuelles renommées, désirant apporter une garantie intellectuelle aux publications du magazine. Cette garantie intellectuelle prend la forme de partenariats officiels signés par les contributeurs d’une part, et la présidence de l’association d’autre part. Ces accords peuvent donner lieu à des prêts de logos qui seront ensuite incorporés au sein des magazines publiés, pour non seulement donner de la visibilité au partenaire mais également pour garantir l’intellectualité des propos tenus dans les articles. Étant donné le caractère officiel de ces accords, les contributeurs intellectuels pourront faire valoir un droit de regard sur les publications de l’association. Ce droit de regard est accordé par la présidence de l’association, par le biais de dérogation limitée à un magazine. »

EXPOSE SOMMAIRE

Les problématiques liées aux contributeurs doivent être structurées par catégorisation afin de permettre le bon fonctionnement de la vie associative, et le confort des rédacteurs et des partenaires. 

Amendement n°2

Rédigé le 05 novembre 2020.

Rédigé par Alexis Polidore, dont la fonction au sein de l’association est la suivante : président.

Voté par le Conseil d’Administration le 10 novembre 2020.

Rentré en vigueur le 10 novembre 2020.

– – – – – – – – – –

Article amendé : 

Article n°2 : les modalités de la gouvernance, page 5

Premier paragraphe

À ajouter à la suite du premier alinéa et de la première phrase :

« L’administration de l’association Hu’Mag, magazine sciences humaines et sociales, se décompose en plusieurs organes nommés et précisés ci-dessous : 

  • La présidence de l’association : composée d’un président et du vice-président. Elle dispose du pouvoir exécutif, c’est-à-dire qu’elle veille au bon respect de la Charte et des valeurs de l’association, et décide des directives générales de cette dernière. Elle dispose également du pouvoir législatif, c’est-à-dire qu’elle peut proposer des amendements, ainsi que des sous-amendements, à ajouter à la présente Charte. Elle dispose du droit de convocation, c’est-à-dire qu’elle peut demander la réunion des différents organes suivants : l’Assemblée générale extraordinaire, l’Assemblée générale ordinaire, le Bureau de l’association, le Conseil d’Administration, le Haut-Comité de rédaction. En cas d’égalité lors d’un vote lors de l’une de ces réunions le président dispose du double-vote pour départager les deux parties. Ces différents droits s’accommodent de devoirs. La présidence est responsable juridiquement. De même, elle doit veiller au bon état financier de l’association, le cas échéant elle se porte garant d’un appui financier pour relever l’association. En cas de nouvelles mesures concernant la vie associative, la présidence doit les transmettre, et les soumettre au Bureau de l’association, et au Conseil d’Administration afin que ces organes puissent donner leur opinion et voter sur leurs entrées en vigueur.
  • Le Bureau de l’association : composé de la présidence de l’association, de la secrétaire, ou le secrétaire, ainsi que de la trésorière, ou du trésorier. Ce dernier dispose du pouvoir exécutif, puisque qu’il doit veiller à la bonne application des articles de la Charte d’éthique et de déontologie. Il dispose d’un droit de regard, ainsi qu’un droit de critique sur l’ensemble des mesures proposées, ou réfléchies, par la présidence. La mission principale de cet organe est de tenir à jour administrativement, d’un point de vue interne et externe, le groupe Hu’Mag, magazine sciences humaines et sociales. Chaque membre se doit d’être autonome et de participer aux tâches essentielles du groupe pour permettre le bon fonctionnement de la vie associative, et le confort de chacun. La ou le secrétaire, ainsi que la trésorière ou le trésorier, sont libres de se faire seconder si elles ou ils le désirent. Dans ce cas, elles, ou ils, devront procéder à un recrutement d’une vice-secrétaire, ou d’un vice-secrétaire, ou d’une vice-trésorière, ou d’un vice-trésorier. Ce recrutement devra auparavant être validé par la présidence, la demande devra également être justifiée. Ce recrutement sera suivi d’un entretien avec la personne souhaitant recruter, la personne désirant intégrer le Bureau de Hu’Mag, magazine sciences humaines et sociales, et un ou deux membres de la présidence. 
  • Le Conseil d’Administration : composé du Bureau de l’association (Présidence, Secrétariat, Trésorerie), ainsi que des directrices, ou directeurs de rédaction du magazine papier Hu’Mag, magazine sciences humaines et sociales. Ce dernier dispose du pouvoir législatif puisqu’il vote l’entrée en vigueur des mesures proposées par la présidence. Il a un droit de regard et de critique sur toutes les mesures déjà prises au sein de l’association Hu’Mag, magazine de sciences humaines et sociales. Pour se faire, il doit rédiger des remontrances, adressées à la présidence, ou déclarer son désaccord de vives voix lors des réunions suivantes : le Conseil d’Administration, l’Assemblée générale extraordinaire, l’Assemblée générale ordinaire. Les directeurs de rédaction réunis à lors de cette réunion doivent se faire les porte-paroles des directeurs de pôles de rédaction afin de transmettre un potentiel inconfort, une potentielle crainte, des interrogations. 
  • Le Haut-Comité de rédaction : composé du Conseil d’Administration (Présidence, Secrétariat, Trésorerie, Directrices/Directeurs de rédaction), des directrices ou directeurs de pôles de rédactions, ainsi que de la directrice ou directeur de la communication du groupe. Ce dernier dispose d’un droit de regard et de critique sur l’ossature des différents magazines publiés par l’association. Il doit voter le thème principal, et statuer sur le dossier exclusif, ainsi que sur le sous-dossier, propres à chaque magazine. Il doit également assurer la bonne disposition des articles entre chaque pôle, tout en veillant au respect des attentes, et du confort, des rédacteurs et des lecteurs. En cas d’absence de rédacteurs ce dernier doit intervenir, dans la mesure du possible, pour pallier les lacunes rédactionnelles. »

EXPOSE SOMMAIRE 

Les problématiques liées à l’organisation de l’association Hu’Mag, magazine sciences humaines et sociales, à amener une refonte totale de la structure du groupe. Cette restructuration a pour but de mieux dégager les droits, les devoirs ainsi que les rôles de chaque membre. De même, elle pour objectif de faciliter les échanges, en dégageant des temps propices à la communication et au dialogue entre les multiples organes de l’association. 

 Amendement n°3

Rédigé le 05 novembre 2020.

Rédigé par Alexis Polidore, dont la fonction au sein de l’association est la suivante : président.

Voté par le Conseil d’Administration le 10 novembre 2020.

Rentré en vigueur le 10 novembre 2020.

– – – – – – – – – –

Article amendé : 

Article n°2 : les modalités de la gouvernance, page 5

Troisième paragraphe

À ajouter à la suite du troisième paragraphe :

« La communication de l’association est sous la responsabilité d’une directrice, ou d’un directeur du pôle communication, qui est raccroché aux organes du magazine Hu’Mag, magazine de sciences humaines et sociales. Autrement dit, cette fonction ne s’intègre pas dans les organes associatifs à proprement parler, puisqu’elle ne participe pas aux réunions du Bureau, ni à celles du Conseil d’Administration. Cependant, elle doit participer aux réunions du Haut-Comité de rédaction, pour suivre les thèmes rédactionnels des magazines publiés. 

Le rôle de cette fonction est de mettre en avant les travaux fournis par l’association Hu’Mag Magazine Sciences Humaines et Sociales. De même, elle a pour objectif de dresser une image virtuelle de l’association, via les réseaux sociaux, qui soit en accord avec les valeurs défendues par cette dernière. En d’autres termes, elle doit susciter un intéressement pour l’association au sein du grand public par le biais de différentes formes et de stratégies. Ainsi, elle doit maintenir à jour les interactions sur les réseaux sociaux pour étendre la visibilité de l’Hu’Mag, Magazine Sciences Humaines et Sociales. Elle doit également gérer le bon fonctionnement du site internet de l’association, en collaboration avec la présidence et le développeur de l’association. 

De plus, étant donné l’importance de ce pôle dans notre contexte numérique, elle a le droit de demander des sessions extraordinaires avec le Bureau de l’association pour que ce dernier lui accorde des fonds financiers. Ces fonds pourraient alors servir à l’impression de tracts publicitaires, ou d’affiches, ou bien à l’organisation d’évènements ayant pour but d’augmenter la visibilité de Hu’Mag, magazine sciences humaines et sociales. 

Enfin, cette directrice, ou directeur, du pôle communication dispose d’un droit de regard sur l’ensemble des décisions prises lors des réunions du Bureau, et du Conseil d’Administration, dans la mesure où cela peut l’aider à organiser sa stratégie de communication. De plus, elle, ou il, peut recruter une, ou un, vice-directeur, ou vice-directrice de pôle si le besoin s’en fait sentir. Pour ce faire, elle devra s’adresser à la présidence en justifiant ce recrutement, et en annonçant des potentiels candidats. Par la suite, un entretien sera fixé, composé de personne désirant recruter, de la personne désirant entrer dans l’association, et d’un ou deux membres de la présidence. »

EXPOSE SOMMAIRE 

Les problématiques liées à la communication et à la visibilité du groupe Hu’Mag, Magazine Sciences Humaines et Sociales, nous a conduit à la création d’un pôle communication, dirigé par un membre de l’association. Ce pôle est un organe essentiel au bon fonctionnement de l’association et dépend du magazine produit par cette dernière.

Amendement n°4

Rédigé le 07 décembre 2020.

Rédigé par Alexis Polidore, dont la fonction au sein de l’association est la suivante : président.

Voté par le Conseil d’Administration le 12 décembre 2020.

Rentré en vigueur le 12 décembre 2020. 

– – – – – – – – – –

Article amendé : 

Article n°1 : droits et devoirs des contributeurs, page 4.

A la suite du dernier paragraphe

À ajouter à la suite en insérant un alinéa :

« Étant donné que Hu’Mag, magazine de sciences humaines et sociales, est avant tout une association il convient de préciser les modalités d’adhésion à cette dernière. 

Premièrement, pour adhérer à l’association Hu’Mag, magazine de sciences humaines et sociales, il faut entrer en contact avec un membre du Bureau de l’association : Président/Présidente, Vice-Président/Vice-Présidente, Trésorier/Trésorière ou Secrétaire. Cependant, afin que cette adhésion soit officielle il faudra qu’elle soit reconnue par le Trésorier ou la Trésorière. Cette officialisation se traduit dans les faits par une adhésion à l’association, par le biais d’une contribution financière d’un minimum de 10€ et d’un maximum de 40€. Par la suite, le Trésorier ou la Trésorière de l’association s’engage à remettre à l’adhérent un reçu reconnaissant son adhésion. L’adhérent s’engage également à remplir une fiche de coordonnées, fiche qui sera par la suite archivée et classée par le secrétariat. 

Deuxièmement, cette adhésion est valable pour une durée déterminée, c’est-à-dire une année, à partir du moment de l’adhésion à l’association. Cette adhésion n’est pas renouvelable automatiquement. 

Troisièmement, le Trésorier, la Trésorière s’engage à n’accepter que certains moyens de paiement : l’espèce – il sera bien entendu envisageable de rendre de la monnaie – ou les virements bancaires. Il ou elle s’engage également à ne pas augmenter les frais d’adhésion sans en avoir préalablement discuté avec la Présidence de l’Association, décision à soumettre à un vote. De même, il ou elle s’engage à ne pas profiter de sa fonction à des fins personnelles.

Dernièrement, l’adhésion à l’association offre des avantages. Les adhérents pourront participer au tirage au sort des contraintes de la nouvelle. Plus précisément, deux mois avant la publication de la nouvelle les adhérents devront envoyer leurs contraintes pour cette dernière (un mot), puis il y aura un tirage au sort parmi ces propositions. L’adhésion permet donc aux lecteurs de prendre part aux directives rédactionnelles de l’association. De même, les adhérents recevront en avance les sujets abordés dans le prochain magazine, c’est-à-dire une semaine avant sa sortie officielle. Enfin, ils jouiront d’une voix dans le bilan des sujets proposés au sein des magazines publiés, puisqu’ils pourront donner leur avis sur les thèmes abordés au sein des magazines, en mettant en avant leurs préférences. 

EXPOSE SOMMAIRE 

L’adhésion est un rouage essentiel à la vie associative, il était donc nécessaire de définir les modalités de cette dernière pour Hu’Mag, magazine de sciences humaines et sociales. Ces modalités définissent les moyens de paiement acceptés, la somme autorisée à verser, les avantages des adhérents, et la manière dont une adhésion doit être traitée.